TURBULENCES

installation / 2018

Description

Dimensions Variables

Collection fondation François Schneider

Installation immersive, plastique et sonore, 2018

Composition sonore : Wilfried Wendling

Turbulences propose une expérience, celle d’un paysage composé par des reflets de lumière résultants immatériels de la relation entre l’eau, la lumière et l’air. Telle la reconstitution artificielle d’une eau disparue, l’œuvre expose des états évanescents de mouvements d’air et de reflets de lumière en transformation perpétuelle et révèle le caractère imprévisible et chaotique du phénomène de turbulence.

Installation visuelle et sonore, Turbulences active une écriture plastique qui évoque l’ambivalence du chaos, capable à la fois d’apparition et de dissolution.

« Dans Turbulences, Etienne Rey engage le récit dans son geste plastique. Comme dans une anticipation de moins en moins improbable, il convoque l’écriture numérique et la machinerie pour recréer une expérience poétique universelle, autant qu’intime et située, celle de l’abandon à la contemplation du jeu de la lumière sur l’eau. Geste doux et désespéré d’un artiste pour sauvegarder une émotion qui pourrait disparaître avec l’évaporation des conditions naturelles qui nous l’offrent. »

Thierry Danet, directeur de l’Osophère

Distribution

Distribution :

Création originale pour la Fondation François Schneider

Composition sonore : Wilfried Wendling, en partenariat avec La Muse en Circuit, CNCM (Centre national de création musicale)

En partenariat et avec le soutien de la Fondation François Schneider, avec le soutien de la Région Grand Est

Direction artistique, production, diffusion : Quatre 4.0/L’Ososphère

Accompagnement production exécutive : Olivia Sappey / bOssa

303255760